Bram 2019: Canal du Midi, le Lauragais au fil de l'eau

Cette exposition est le fruit d’une rencontre un soir d’été au bord du Canal du Midi. Et comme toutes les belles histoires, elle commence par un évènement improbable. Un croquis sur un bord de table, un coup d’œil par-dessus l’épaule et l’Expo était en route.

Meg tenait une galerie d’art à Londres avant de changer de vie et de s’installer au bord de l’eau en ouvrant leur restaurant : L’île aux oiseaux. Le projet d’associer art et gastronomie était dans leurs cartons. Notre rencontre l’a concrétisé pour notre plus grand plaisir.

En effet le Canal du Midi est une source d’inspiration forte pour moi, il a bercé mon enfance et mon adolescence. Je suis née à Carcassonne, j’ai grandi au sein de la cité médiévale et à Castelnaudary et fait mes études supérieures à Toulouse. Cette exposition était l'opportunité de renouer avec mes racines, et de partager avec le public mon attachement au Canal du Midi et au Lauragais au travers d'une trentaine d'aquarelles.

Deux séries spéciales sont dédiées aux platanes du Canal du midi. Patrimoine d’une valeur inestimable, cette magnifique voute d’arbres souffre d’une maladie et la coupe est encore la seule solution. Face à ce changement radical de notre paysage, je voulais rendre hommage à cet arbre.

Au travers de la série « Kintsugi », en référence à cet art ancestral japonais visant à enduire de laque et d’or les cassures de la céramique brisée afin de la réparer, je souhaite porter un message d’espoir : Le Canal et ses arbres ne seront que plus précieux désormais…

Pour la série des platanes, peinte sur un papier fait main, j’ai souhaité que l’arbre soit l’unique sujet, brut, entre force et transparence, entre passé et présent, symbole de résilience, cet arbre restera toujours associé au Canal du Midi.

Au fil de l’eau, de mon pinceau j’espère vous raconter un peu de l’histoire de ce coin de terre, un peu de mon histoire aussi…